Agribusiness et la Promotion des Filières Agricoles

Situation des filières prioritaires

Le manque de débouché demeure l’entrave principale de la promotion des différentes filières prioritaires à l’OHVN (sésame, erectile Mangue, tadalafil Karité, Baobab, Hibiscus, Haricot vert, Gingembre etc…). Seule la filière sésame bio équitable connaît un marché garanti et bien structuré. La société Huilière Emile Noël en France, est le partenaire de l’OHVN et vend actuellement de l’huile biologique sous label Mali.

L’OHVN et ses partenaires sont toujours à la recherche de débouchés pour les autres filières en vue d’assurer la diversification des sources de revenus et le bien-être de la population.

Programme oseille de Guinée (Hibiscus sabdarifa)

Des opportunités importantes de marché existent pour cette filière. L’OHVN avait entrepris des tests d’application de différents niveaux d’engrais organiques et minéraux pour une meilleure  productivité et a appuyé les opérateurs économiques pour l’achat au niveau des producteurs d’hibiscus. Toutes ces actions ont été menées en vue de faire la promotion de la filière hibiscus qui constitue un créneau porteur pour les producteurs de cette spéculation. En attendant l’obtention d’un marché garanti, le potentiel demeure à ce jour 100 tonnes de calice d’hibiscus et l’accent est mis sur la transformation locale, en vue de valoriser la production

Programme gingembre (Zingiber Officiale)

La filière gingembre connaît également des problèmes de marché. Cependant, les paysans maîtrisent actuellement les techniques de production de cette culture et de conservation des produits. La production actuellement vendue localement à des sociétés maliennes est de 15 tonnes. Le potentiel de production est de 70 tonnes.

Programme haricot vert (Phaseolus vulgaris)

Cette filière traverse des moments très difficiles à cause du manque de professionnalisme des opérateurs économiques maliens et des coûts de transport très élevés. Le programme a démarré avec 2 opérateurs économiques maliens. De nos jours, 15 opérateurs économiques opèrent dans ce secteurs avec une production de 300 tonnes. Le potentiel de la zone est 3000 tonnes avec 100 tonnes en Bio.

Filière des produits de cueillette

Programme karité (Butytospenum parkii)

Ce programme connaît également des difficultés de débouché. Au niveau local, la production du beurre de karité amélioré estimé 3000 tonnes n’est pas vendu à sa juste valeur et cela a engendré un découragement des groupes féminins pour sa production

Cependant, des appuis en matière de sensibilisation et de formation ont été faits pour renforcer les capacités des producteurs sur les techniques de production du beurre de karité. Aussi, 2 789 producteurs ont été formés sur les techniques d’entretien de l’arbre karité. Le potentiel de la zone est de 9 500 tonnes de beurre et 22 000 tonnes de noix pendant la bonne campagne de production.

Programme pourghère (Jatropha curcas L)

Le pourghère est planté traditionnellement comme haies vives, la culture pure n’est pas une pratique courante des producteurs de la zone. Un programme d’activité est en cours d’exécution pour la promotion de cette filière porteuse dans le cadre de la production du carburant bio diesel. La production des plantes existante est estimée à 200 tonnes de graines.

Programme miel

Bien que cette filière ne soit pas bien structurée à la base (marché informel), le miel et ses dérivés se vendent bien sur le marché local. La Société Mielerie Moderne du Mali achète la plus grande production de miel en zone OHVN. Cette société achète annuellement 22 000 litres de miel et 2 500 kg de cire.

L’OHVN continue de former les apiculteurs sur les techniques de production de miel de meilleure qualité par l’utilisation des ruches améliorées. Des matériels de récolte de miel (combinaison) ont été donnés aux apiculteurs pour améliorer les rendements et la qualité du miel.

Programme Mangue

L’OHVN en partenariat avec une société privé a élaboré un programme de diversification de production de fruits en introduisant des variétés de mangues (Kent, Valencia et Keitt). Le choix de ces variétés s’expliquait surtout par l’existence d’un marché local et extérieur bien développé. Durant cette campagne, l’OHVN a livré 2 535 plants (toutes variétés confondues) à 37 planteurs à un prix subventionnés. Les réalisations ont été de 25 ha de manguiers. Le potentiel de mangue exportable de la zone est de 1000 tonnes.

Programme Baobab

Des opportunités importantes de marché existent aujourd’hui pour cette filière. L’OHVN a entrepris avec ses partenaires un test sur la teneur en huile et la qualité de cette huile en cosmétique. Les résultats positifs de ces tests ont permis d’entreprendre un test d’exportation de ce produit.

Informations supplémentaires