CONTEXTE DE CRÉATION :

Les crises aiguës de 2005 et de 2010 provoquées par la sécheresse, ont affecté plus de 10 millions de personnes au Sahel et en 2012, l’effet combiné d’une baisse de la production céréalière et d’une hausse des prix ont aggravé l’insécurité alimentaire et nutritionnelle de plus de 16 millions de personnes dans les pays sahéliens. Selon l’UNICEF, 300 000 enfants de moins de cinq ans meurent au Sahel chaque année de causes liées à la malnutrition.

LE BUT DU PROJET :

Le but du P2RS est d’éradiquer les causes structurelles des crises alimentaires et nutritionnelles aiguës et chroniques en aidant les ménages vulnérables à accroître leurs revenus, à accéder aux infrastructures et aux services sociaux de base, et à construire un patrimoine permettant de renforcer durablement leurs moyens d’existence.

LES PAYS CONCERNES :

Le P2RS concerne l’ensemble des pays membres du CILSS (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Cap Vert, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo) et sera mis en œuvre en quatre phases de cinq ans. La première phase du programme concernera, en termes d’investissement, les sept pays sahéliens les plus affectés par les dernières crises, à savoir: le Burkina, la Gambie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad. Par contre la composante régionale bénéficiera aux 13 pays membres du CILSS.

Au Mali, la première phase du programme concernera directement environ 600 000 personnes de petites exploitations agro-sylvo-pastorales et halieutiques. Ses actions cibleront en premier lieu les populations les plus vulnérables, notamment les  petits producteurs, les éleveurs et agro-pasteurs et les pêcheurs artisanaux. Elles accorderont une attention spécifique aux femmes et aux enfants en bas âge.

LA DUREE ET FINANCEMENT DU PROJET :

Le projet, d’une durée de 5 ans et d’un coût de 31,94 milliards de FCFA, est financé par le Fonds Africain de Développement (FAD), le Gouvernement du Mali et les bénéficiaires. Ce coût est reparti entre un prêt et un don FAD de 13,575 milliards de FCFA chacun soit au total 27,15 milliards de FCFA (85%), Gouvernement du Mali pour 4,14 milliards de FCFA (13%) et les bénéficiaires pour 650 millions de FCFA (2%).

OBJECTIF SECTORIEL DU PROJET :

L’objectif sectoriel est de contribuer à  l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel ainsi qu’à une croissance inclusive en vue de l’élargissement des opportunités économiques pour les femmes et les jeunes. L’objectif spécifique du P2RS est d’accroître, sur une base durable, la productivité et les productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques au Sahel.

 Les zones d'intervention du projet

 

Informations supplémentaires